Dragons!!!

Dragons!!!

Dimanche, Samantha et Didier sont invités à déjeuner. Ils viennent de Fougères nous voir à Rennes pour fêter les trois ans de leur premier enfant et récupérer du matériel de puériculture pour le deuxième qui arrive bientôt. Samantha est une femme à chats et nous avons eu beaucoup d’animaux à poils et à plumes, jusqu’à seize en même temps sans compter les insectes, dans un appartement. A l’heure prévue, les voici à la porte. Le premier geste de Sam est d’offrir un bocal de 4 litres  rempli de plantes et d’humidité où je devine de petits animaux volants. Elle dit « Avec Junior et les chats ils seraient trop en danger, alors que chez vous ils iront bien, vous savez prendre soin des plantes et des animaux. »

Les plantes,j’adore ça et Caroline adore les animaux.

Le déjeuner se passe bien, on est heureux de se voir et entre le dessert et le café je les interroge sur les bestioles. Didier commence, j’ai offert à Sam un beau cocotier de Madagascar pour agrémenter le coin du salon près de la baie vitrée. Il y a trois semaines, un dimanche matin au calme, j’ai entendu du bruit qui venait du pot, en m’approchant avec ma bombe insecticide , j’ai trouvé un trou qui bourdonnait. Un truc en est sorti, est allé tapé sur la vitre et le chat l’a bouffé. Avec une petite lampe, j’ai éclairé le trou et vu des petits œufs nacrés comme ceux des escargots. Une petite bête voulait en sortir. J’ai mis une verre puis un bocal pour boucher la sortie puis Samantha les a installés dans ce gros bocal. On a renouvelé plusieurs fois ces petites branches et les voilà chez vous. Seuls deux ont été perdus, un mangé par le chat, un autre s’est sauvé dehors, il a certainement eu froid en février, loin de la chaleur de Madagascar. Avec la petite qui arrive on ne pourra pas s’en occuper mais on sait que ça vous fait plaisir.

Nos invités partis pour être rentrés à 18h, je m’occupe de trouver la place pour ces petites bêtes et me renseigner sur comment bien nous en occuper. Samantha m’a dit qu’ils mangent pas mal de verdure, des feuilles pas trop épaisses pour leur petite bouche, j’ai commencé des tests avec des feuilles de bambou et de ronces, j’avais l’habitude avec les phasmes. j’ai profité du soir et de leur baisse d’activité pour sortir un vieux Nikon avec objectif macro, mieux pour cet usage que les smartphones avec leur objectif riquiqui. Quelques belles photos plus tard, voici les bestioles sur l’ordinateur.Et là, stupeur.Ce ne sont pas des insectes. Ces petits êtres de un à deux centimètres de long ressemblent à des lézards, de tout petits lézards avec des ailes membraneuses transparentes comme les dragons des jeux de rôles de mon adolescence.Leur état miniature leur donne une bouille sympa, une grosse tête avec une grande bouche garnie de dents, un gros corps abritant sans doute les muscles qui servent à voler, une queue préhensile, des pattes à ventouses et leur ailes avec lesquelles ils se débrouillent bien. J’ouvre le moteur de recherche, cherche à lézards miniatures Madagascar, je tombe sur des caméléons miniatures de taille similaires, des cousins de mes petites bestioles mais sans les ailes.Et si cette noix de coco de Madagascar était le nid d’une espèce inconnue. Je rappelle vite Didier avant qu’il ne se couche, il part en poids lourd pour la semaine demain matin de très bonne heure.

Hé Didier, tes bestioles sont des lézards ailés

T’es sûr ?

Oui, je t’envoie ma meilleure photo par e-mail.

Je regarde mon téléphone et je vais me coucher. Soit c’est une blague que tu me fais ou alors tu as raison.

J’ai rien trafiqué. On dirait un lointain cousin d’un caméléon miniature de Madagascar mais avec des ailes de dragon.

Je vais me coucher prends en soin et tiens moi au courant.

J’améliore l’habitat des bestioles, d’un récipient de 4 litres, ils passent à deux aquarium identiques posé l’un sur l’autre avec un décalage de la longueur pour faire une entrée d’air d’un côté, et de l’eau et du chauffage de l’autre. Les issues sont bouchées avec le grillage fin étanche aux bébés phasmes. Et un ventilateur de pc à basse vitesse apporte de l’air frais. J’en profite pour placer deux webcams de bonne définition. J’enregistre en local sur disque dur et j’y ai accès en appel vidéo. L’expérience de l’élevage de phasmes porte ses fruits pour cette aventure fabuleuse avec ces petits animaux. Pourquoi pas publier des  séquences intéressantes plus tard.
Après deux jours d’observation, je comprends mieux leur rythme de vie. C’est la chaleur et la lumière qui réveillent leur petits corps donc les actions sont faciles à faire au petit matin sans risquer d’évasion. J’en prélève un endormi, un des plus gros, je le glisse dans un petit bocal et effectue une double pesée, la balance de cuisine précise au gramme ne voit pas la différence entre avec et sans dragon.Je le mesure a plat sur une feuille millimétrée, sur le dos les ailes se déploient. 22 mm pour environ 35 d’envergure, c’est bien celui ci le plus gros. La queue préhensile est plutôt courte. Il commence à remuer les pattes, deux photos, une courte vidéo dans laquelle la respiration est visible, d’abord lente puis rapide. je le remets délicatement avec les autres.Il me faut l’aide d’un spécialiste mais comment faire sans spolier Samantha et Didier ?Comment garder la maîtrise sur notre découverte ?Pendant ce temps là à Fougères dans un vide sanitaire chaud et humide.La petite créature sensible à la chaleur s’était glissée par l’orifice d’une grille d’aération endommagée, source de chaleur visible pour elle dans ce froid mordant. Dans ce très grand espace sombre elle a trouvé de l’eau et de la chaleur sous la forme d’un mince filet d’eau chaude, de la taille d’une épingle qui fuit en permanence d’une soudure endommagée.Un  espace confortable se définit autour de cette fuite et de la flaque qu’elle surplombe.La bestiole se baigne pour se réchauffer, et mange les filaments de champignons qui s’alimentent dans la flaque et qui rayonnent autour. Elle complète son alimentation avec de tous petits animalcules qui vivent dans l’environnement du champignon.Ce supplément nutritionnel lui permet de grandir, et le fait de ne plus dépenser d’énergie pour se réchauffer facilite sa croissance. Après tout un lézard grandit toute sa vie. Quand ses congénères sont bien installés à Rennes, celui ci est déjà plus grand et plus gros. La lumière de dehors l’attire  il va jusqu’à la grille d’aération plusieurs dizaines de fois par jour mais pour l’instant le froid de l’extérieur n’est pas compensé par la couleur verte et l’éclat du soleil qui l’attire.

Un soir j’arrive à échanger avec Samantha, son esprit est concentré sur son enfant à naître et nos bestioles ne titillent ni sa curiosité ni son instinct maternel. Avec Didier c’est plus facile, mes deux nouvelles photos sur papier millimétré, la vidéo de respiration éveillent chez lui un intérêt certain et nous échangeons sur comment aborder un scientifique en gardant la paternité de la découverte. Je lui fais promettre de ne rien dire pour l’instant et je lui donne le contact d’une des caméras. Il active le lien et commente pendant notre appel. Jolie installation.A l’ère des Fake news et des effets spéciaux numériques le seul moyen de ne pas fermer les esprits sera de venir chez un chercheur, un biologiste spécialiste avec un animal pour le montrer et briser dans l’œuf l’incrédulité.Mais de quelle spécialité s’agit il ?

Herpétologie c’est la science de ce qui rampe, des reptiles et amphibiens. Nos Dragons ne rampent pas du tout. Je les vois rarement « marcher » plus de quelques pas au sol, un peu plus le long d’une branche, comment le feraient des caméléons mais je n’appelle pas cela ramper.  Mais leur écailles et protubérances sur le dos et la tête, les écailles lisses sur le ventre leur donnent vraiment un air de famille avec les lézards, mais les ailes membraneuses translucides à part les insectes et les chauves-souris je ne vois pas.Je trouve en cherchant à herpétologie le Cercle Naturaliste des Étudiants Bretons.Je ne suis plus étudiant depuis trente ans mais pourquoi pas.Je tente une approche par e-mail en disant que j’ai trouvé une bestiole étrange qui ressemble à un lézard. Je ne joins pas de photo. J’espère un rendez vous, si possible avec peu de personnes, en absence de public.On me répond presque aussitôt en me proposant  un rendez-vous le jeudi qui vient. Deux jours !!!

http://huey-kuang-daemon.fr/wiki/dragons%21%21%21.txt

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 6 =